L'Encre des maux Index du Forum

L'Encre des maux
Atelier d'écriture et de poésie avec affichage sur le blog http://magiedesmots.over-blog.com/

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Je vante les saveurs de la perle

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Encre des maux Index du Forum -> Vos écrits personnels -> Poésie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
RAWKUS76



Inscrit le: 04 Mai 2012
Messages: 1
Localisation: CERGY

MessagePosté le: 04/05/2012 17:34:17    Sujet du message: Je vante les saveurs de la perle Répondre en citant

Je vante les saveurs de la perle

Quand le soir déversera sa liqueur nocturne dans le vase glacé de l'horizon, j'évaporai mes démons par le filtre d'une fumée grise, puis j'attendrait que cette froide coulée se mêle a l'ardeur du fluide qui sommeillerait dans ma tasse, pour qu'ils dansent ensemble le ballet des cygnes et quand de cette union naîtera le nectar d'un cocktail subtil, mon palais voyagera au palais des délices, là où les pampres s'ennivrent au soleil des acacias et où les femmes blanches et noirs du grand pacha, dansent en un temple, pour y former un délicieux harem oriental.

Le chanvre était pourpre,
St Germain dormait,
Son esprit rêvait,
Aux mers jaunes
Désertes,
Aux fauves faunes
Inhertes,
Et aux faunes
De flores d'un café en poupe.

On dit que l' hutte Lombarde
Braise des huiles exquises,
Baise l'odorat des hardes
Par le souffle de ses brises.

Sa mousson séculaire orne
Le coffre de Nopphamat
Fertile des vrais riz d'or
Du bassin Chao Phraya.

Dégustons l'eau du décor
Du long fleuve Ayuthaya
Ses épices soufflent leurs cornes
Salées au Samiel Siamois,

Sur les joues de la Bora,
Sur les meridiens des corps,
Et sur les chakras des rois.

Tandis que le Blizzard s'allongeait
Rue des petits champs au Palais-Royal
A L'Etoile d'Or Rue Pierre Fontaine,
Rue Vielle Du Temple au Palais Des Thés
A la Tour d'Argent Rue des Tournelles
Au café du Grand Colbert,
Au café du Chat Noir,
Au Café Des Deux Migots,
Au Café De Flore...

Les mains du Sirocco mijotait en harmonie la teinte de ta peau avec le timbre de ma voix, pour apporter du sel aux pleurs de soupirs qu'ont éfleurent, lors de nos dîners épicés aux mangues orientales, où tes saveurs s'envolaient aux ailes des chaudrons ardents, que je m'empressait d'éteindre en les plongeants dans un puit à l'eau de chaux.

L'encens du jasmin trouve la porte de Jasmine,
Cette belle Alizée que le désert nomme Khamsin,
Sous une tempête éprise
Aux charmes qui se déguisent
En bises onctueuses aux creux des lèvres du Tajine.

Mes sens emportés, mis à nue rue du Chemin Vert
Ont habillés mon corps au peignoir d'un long vertige
Avant ton sourire je vante un dernier vers
Ses arômes emporteront tous le persil des autres tiges.


Freddy
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 04/05/2012 17:34:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Encre des maux Index du Forum -> Vos écrits personnels -> Poésie Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Réponse rapide:
Pseudo: 


    Smilies

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com