L'Encre des maux Index du Forum

L'Encre des maux
Atelier d'écriture et de poésie avec affichage sur le blog http://magiedesmots.over-blog.com/

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Poèmes de Haine

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Encre des maux Index du Forum -> Vos écrits personnels -> Poésie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Scarloc



Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 4
Localisation: guadeloupe

MessagePosté le: 15/09/2008 15:53:11    Sujet du message: Poèmes de Haine Répondre en citant

Un receuil parce qu'écrire ca exorcise un peu, la poésie je me suis lancée sans trop le vouloir, on commence par faire rimer une phrase puis un poème ,puis une page.. Ecrire, c'est la pire des drogues , mais c'est aussi la plus saine. Je rappelle que mes écrits sont tous illustrés sur mon blog: http://xx-alea-jacta-est-xx.skyrock.com/


Et si on commencais avec des Acrostiches?

S ois raisonnable,
O uvre ta bouche et hurle !
U n seul cri, un murmure,
F eras disparaître la douleur dont je t'accable !
F uis devant la puissance absolue de ton roi !
R ampe et supplie-moi !
A rrête de me tenir tête, laisse toi aller...
N e résiste pas, j'ai déjà gagné.
N ul ne s'oppose à ma volonté,
C elui qui le pourra n'est pas encore né.
E t ce n'est pas toi qui y parviendras !

Q u'importe le temps qui passe !
U ne éternité S'il le faut,
O u une seconde ; Regarde la vérité en face,
T u es seule responsable de tes maux !
I mplore ma pitié !
D emande la fin de cette tourmente !
I gnore ta fierté,
E t accepte que je te mente !
N ie la douleur et il t'en cuira,
N e t'agenouille pas,
E t tu en mourras !

°°°°°


Celui là a été imprimé sur un poster pour la journée de la lutte contre la douleur!

V ive douleur
I rradie de mes sens,
V ile rancœur,
R éalité de souffrance
Et ernelle aigreur.

P eu d'endroits
O ù se sentir bien
U ne autre vérité, je le crois
R ires malsains du lendemain...

M ais pourquoi lutter ?
O h, je voudrais tant me laisser aller...
U ne journée, une année
R etrouver la Liberté
I nterdire les Frontières
R epousser les préjugés !


°°°°°


A rrogante beauté,
N ulle part égalée,
G estes amples et gracieux,
E ternelle auréole, dons des cieux

E loignent leurs frères déchus
T andis que nous les voyons comme malvenus.

D émentes propositions
E ntendues par les cupides humains
M urmures qui éveillent les passions
O ubli des lois, des interdits divins
N aguère sages et avisés perdent leur pureté.


°°°°°



S alut à toi, ravageur,
O maître des horreurs,
U nique dans tes humeurs, voici la fin de ton labeur !
F uis devant nous, qui protégeons l'honneur,
F ace à tes tourments de hâbleurs.
R egarde nos couleurs, elles seront la source de ton malheur !
R isible démon, ressent tu la terreur ?
I ci retentirons tes pleurs, pour notre plus grand bonheur !
R etire ton manteau de noirceur !
Et retourne dans ton pays de pilleurs !


°°°°°



D ouce saveur,
O bscure senteur.
U ne nouvelle erreur,
L aide à faire peur
E n ce monde qui meurt.
U nique clameur,
R ésonne dans nos cœurs !


°°°°°



Alors là entre les médcins qui se moquent de moi parce que j'écris et qui tentent de me faire interner chez les fous parce que je suis une "artiste" comme ils disent...

H orreurs silencieuses et mots aggravés
O dieuses souffrances, dans les blocs stérilisés
P atients abandonnés dans les brancards
I mpuissance des médecins, échec des soins
T uer la maladie qui nous laisse hagards
A ffronter ses démons, prendre en main son destin
L e dernier espoir est hors de portée, loin de cette prison illusoire


°°°°°



J'aime aussi beaucoup les doubles-sens^^

Tu es ma famille, mon frère
Rares sont les séparations,
Ami, toujours unis dans les lieux austères
Infinie compréhension,
Toujours complices,
Réelle liaison
Eternelle fraternité en toutes situations !


°°°°°



Quand le cerveau se met à marcher tout seul et remue les idées noires avant que vous puissiez le stopper...

P ourrais-tu cesser un instant ?
E couter le silence un moment ?
N ul ne peut t'en empêcher,
S implement stopper, la folle danse de tes pensées
E lles résonnent dans ton crâne,
E lancements douloureux dans l'âme
S ertis de propos infâmes.


°°°°°



Comment as-tu pu penser te soustraire à ta destinée ?
Outrepasser mon châtiment, juste un instant ?
Nierais-tu les accords que nous avons passés ?
Défierais-tu mon autorité insolent ?
Acceptes ton sort, je t'interdis tout remord !
Maintenant ton destin repose entre mes mains.
Ne nie pas ton attirance pour la Mort
Et continues de la servir, jusqu'au lendemain !


°°°°°



Pour commencer, c'est déjà Bien d'autres arrivent Mr. Green (pas des acrostiches!)
_________________
http://xx-alea-jacta-est-xx.skyrock.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 15/09/2008 15:53:11    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Scarloc



Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 4
Localisation: guadeloupe

MessagePosté le: 11/11/2008 15:44:57    Sujet du message: Poèmes de Haine Répondre en citant

-La douleur-


Viens avec moi
Explorer les confins de ton âme,
Promenons nous à travers toi
Et abreuvons-nous du flot de tes larmes.


Tu ne me vois pas, Mais tu redoutes ma présence
Car tu me vois venir,
Et m'emparer de tes sens.
J'aime te contrôler et te ralentir,
Pour te laisser un cuisant souvenir,
Contre moi tu n'as aucune chance,
C'est un combat perdu d'avance.
Malgré tes faux sourires,
Et ton infinie patience,
Tu dois faire face à l'évidence.

Embrouiller tes pensées et bloquer tes mouvements
Pour précipiter ta chute
Afin que tu comprennes finalement,
Que nulle victoire ne t'attend
Au bout de cette épuisante lutte.

Tu as beau te démener pour ne pas céder,
C'est pourtant inutile, je finirais toujours par l'emporter.
Voici l'hideuse réalité :
Je peux saper en toi toute volonté.
Car je suis la vérité.

J'aime te prendre en traître,
Lorsque tu me crois absente,
Je suis pourtant bien présente...
Ne sens tu pas ma morsure qui en toi serpente ?
Un jour il te faudra reconnaître,
Qu'en toi je suis le maitre.


Je suis la Douleur,
Ta compagne de Noirceur,
Décidée à te faire souffrir,
Jusqu'à ce que tu en meures.
Tu ne pourras t'enfuir.
Alors offre-moi ta rancœur.
.
Tu n'as pas d'autre voie
Que celle du martyr.
Je suis liée à toi, et quel que soit ton choix
Tu n'as pas d'avenir !
_________________
http://xx-alea-jacta-est-xx.skyrock.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 21/08/2017 10:04:43    Sujet du message: Poèmes de Haine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'Encre des maux Index du Forum -> Vos écrits personnels -> Poésie Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Réponse rapide:
Pseudo: 


    Smilies

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com